31/08/2004

une image : Kamikaze


18:49 Écrit par Yuki | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

A deux jours de la fin...

Le compte à rebours est enclenché... Oh joie! Oh bonheur que de retrouver la suprême voluptée des cours dispensés par nos professeurs si passionnés par...
Non.
Eûrk.
Je veux mourir. Déjà que j'appréciais moyen moyen ma classe de première de l'année dernière et qu'en fait tout le niveau des premières S me courrait sérieusement sur le haricot... Franchement, la terminale, très peu pour moi.
En plus j'ai décidé de faire mes devoirs. Bosser un peu plus que d'habitude quoi... Même lorsque j'écris ça en fermant les yeux et en y pensant bien fort, je n'arrive même pas à y mettre un tant soit peu de foi...
Bref.
Vu le topic mort danspeu de temps.
Et puis ma chère amie que j'aime tant m'a passé des Ranma et puis l'oav de Kenshin et puis les autres magnolias et puis Lawful drug et puis... et tout ça quoi.
Donc ça compense...
Un peu...
Peut-être...
 

18:14 Écrit par Yuki | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/08/2004

comité de l'association autonome humanitaire du rassemblement pour la sauvegarde de la fenêtre

Voilà le genre de choses productives que sort la Meute...
 

Bien nous voici pour le premier communiqué du comité de l'association autonome humanitaire du rassemblement pour la sauvegarde de la fenêtre.

 

Depuis des lustres la fenêtre est un outil privilégié pour l'homme. Au début n'était qu'un trou dans la grotte puis un rond dans la hutte... Puis un carré dans la cabane et enfin un rectangle dans nos foyers... Nous ne sommes pas ici pour son histoire mais pour la valeur de la fenêtre !!!

 

De nos jours cet instrument est trop négligé. Oui, cet instrument comme l’a dit mon prof de musique un instrument, produit du son, chaotique ou pas. Que se soient les gouttes d'eau qui s'y crashent ou la Meute qui y parle, le son est là. Et oui mes amis, cet instrument est négligé.

Négligé est un mot faible pour ce cas là. A notre grand regret, le nombre de fenêtres inactives ou pire désactivées ne cesse d'augmenter de jour en jour. Quelles en sont les causes ?  Une société trop moderne, non... Un temps trop clément, non... Alors cherchez aussi de votre coté, je ne vais pas me taper tout le boulot de réflexion.

 

Quelle qu’en soit la cause nous devons protéger les fenêtres qui nous lient entre nous, envers, autour de nous, à deux pas de nous, voir trois... Mais je m'égare. Sachez qu’à ce jour, nous, le comité de l'association autonome humanitaire du rassemble pour la sauvegarde de la fenêtre avons pu sauver des dizaines d'heure de fenêtres. Mais la lutte est dure...

 

C'est pour cette raison que nous vous encourageons à activer vos fenêtres et de tout faire pour qu'elles durent et referment en elles les plus nombreux de vos dires, sous-entendus lapsus, gags, jeux de mots, poésies, amours, coups de gueule et mots folkloriques que nous, êtres de chair, de sang et d’un tas d'autres choses que vous trouverez dans les livres de bio, puissent créer. Mes compatriotes, prenez votre clavier et usez vos touches que la cause de la fenêtre soit la conséquence de votre talent !!!

 

 

Lostin, Maître Fondateur au bas de l'échelle qui mène à la fenêtre

 

 

 

Loin d’atteindre l’efficacité de prose de notre Fondateur, je vais essayer à mon tour, malgré mes faibles compétences d’argumentation, de vous convaincre de l’utilité de notre cause.

 

La fenêtre est, comme l’a si bien dit Lostin, un des outils de communication des plus importants pour l’homme. Déjà avant la naissance des ordinateurs et d’Internet, les fenêtres servaient aux gens à s’ouvrir vers l’extérieur. Dire bonjour à ses voisins le matin par la fenêtre ouverte ou faire une rencontre aussi bien impromptue qu’importante dans sa vie par cette même lucarne était chose commune auparavant.

 

De nos jours, cette fenêtre est devenue interactive. On pourrait croire qu’elle a un effet négatif sur les gens, les faisant s’enfermer chez eux pour rester devant elle toute la journée… Mais s’ils enferment leur corps dans leur maison, ils ouvrent tout grand leur cœur vers le monde entier. Par cette fenêtre, les émotions et sentiments sont décuplés par l’immensité du territoire recouvert par ce moyen. Les cœurs timides osent s’ouvrir alors que les autres les accueillent à bras ouverts, le tout formant une famille des plus hétéroclite mais des plus unie.

 

Par cette fenêtre, toutes considérations discriminatives disparaissent, on y apprend à connaître l’intérieur des personnes avant de les juger par leur apparence et à tolérer les avis divergents. Bien sûr, des éclats de voix peuvent s’y produire, mais cela est humain. Il ne faut pas oublier que ce sont des êtres de chairs et de sang, et surtout de sentiments, qui parlent à travers ces lucarnes et il est naturel que tout ne passe pas comme une lettre à la Poste dans certaines discussions.

 

Mais cependant, malgré tout cela, cet outil est souvent sous-estimé par ses utilisateurs. Qu’ils soient pris par une autre activité ou qu’elle soit boudée par son usager, une fenêtre est un instrument des plus fragiles et des plus sentimentaux. Trop longtemps délaissée, elle se désactivera, coupant tout contact entre les cœurs, rompant les liens durement tissés. Parfois capricieuse, elle jouera des tours à ses propriétaires, les faisant tourner en bourriques par son caractère têtu et sa facétie légendaire. Mais quand on prend soin d’elle, elle nous rend au centuple les bienfaits qu’on lui a prodigués, nous permettant des échanges merveilleux. Que ce soit d’images ou de sons, de vidéos ou de photos, d’idées ou de points de vue, de gentillesse ou de dureté, tout un monde vit d’échanges à travers ces fenêtres et ne pourrait exister sans ces fragiles instruments.

 

C’est pour cela, cher lecteur, que je vous demande de prendre en considération tous les biens que nous apportent les fenêtres et vous conjure de prendre un peu mieux soin des vôtres… Ne laissez pas une fenêtre dépérir au point qu’elle se désactive par elle-même, chérissez-la comme vous pourriez chérir une voiture ou téléphone et elle vous apportera sûrement bien plus que ces deux autres instruments. C’est pour cela que je finirais mon texte avec un message clair et simple mais essentiel : Sauvegardons les fenêtres pour nous sauvegarder nous même !!!

 

 

Babel, Directrice technique qui tient l'échelle pour ne pas casser la fenêtre

 

 

 

Avant tout je voudrai vous convaincre que la fenêtre est un art ! L’art fait par le souffleur de verre attendrit qui s’est fait depuis le temps remplacer par une machine… L’art de l’ébéniste et du menuisier qui sont maintenant remplacés par des machines… L’art des bâtisseurs, des vrais qui sont maintenant remplacés par Ikea ! (Sois dit en passant : Ikea sans mode d’emploi aide a lutter contre le chômage) Mais malgré tout, c’est avant tout un art de s’ouvrir sur l’extérieur tout en protégeant son intérieur !

 

Nous vivons une époque où les menaces sur l'environnement des fenêtres sont ignorées... Utilisez vos jeunes sens. Décrire la façon dont nous, les humains, devrions nous comporter envers la nature des fenêtres et le mettre en image est très significatif. Bien que les images soient censées emmagasiner les émotions liées à la douleur... C'est juste un problème philosophique sur l'utilisation de la surface de la fenêtre. Et nous, qui ne craignons de remettre publiquement en question les théories établies, nous pouvons interpréter ces théories comme des échelles que nous ne pouvons rejeter ! Et comme vous devez déjà le savoir, les limites de l'approche d'un problème par le comportementalisme ont été mises en lumière de nombreuse fois, mais ici il est question de fenêtre et… heu je m’égare…

 

Le dur rôle qu’ont les fenêtres de nos jours est de ne faire qu'un avec la nature ! Pour se fondre dans le silence de l'herbe et des arbres entourant la maisonnée. Pour détruire les idées habituelles les camoufler et les mettre dans un piège. Pour le décrire plus simplement elles doivent changer leur analyse des évènements de base par une perception aristotélicienne et les "forces aveugles de la nature" décrites dans la théorie déterministe. Je pense que ceci peut être expliqué par le problème du système de la corrélation de l'ordre hiérarchique et des "arbres" de la topologie. Cet ordre est lié à la culture, au système ouvert de l’ouverture de la fenêtre, à la tendance de l'entropie négative et à d’autres données d'analyse moderne. Le système de reconnaissance connu sous le nom d’art de la fenêtre comporte beaucoup d'exceptions. En d'autres termes, la dendrite et la formation réticulaire sont complémentaires à la structure de la nature... L'idée générale sur la formation de la dendrite est une extension "verticale" et la formation réticulaire possède une connotation "horizontale" dans la toile associative. C'est un paradoxe symétrique. Ce que je veux essayer de faire est de la folie mais si vous regardez attentivement il s’agit juste de ses petites barres de bois qui emprisonnent les carreaux de verre… Mais là encore je m’égare…

 

Ce que je veux dire à tous ceux qui détruisent ces pauvres fenêtres en les laissant se délabrer de façon si typiquement connue sous le nom de dégradation, c’est que vous détruisez une vie ! Ce que vous essayer de faire, c'est de remplacer le modèle qui a accepté ma passion ! Le public est toujours comme ça. Ils acceptent de vulgaires responsabilités sans se poser de question. Ils digèrent tout jusqu'à la transparence et ils n'essayent même pas d'écouter la véritable entité qui va vers le désespoir. Désespoir de ces pauvres fenêtres délaissées, seules dans le noir ou en corrélation étroite avec la loi de la répulsion universelle !

 

Si nous passons plus de temps à courir après les destructeurs de fenêtre, nous courrons à notre perte. Mais nous devons les capturer, quoi qu'il arrive. Pour nos camarades qui se sont sacrifiés, pour nous, pour la dignité humaine et plus important... pour notre crédibilité ! Nous allons maintenant commencer une bataille féroce. Si vous croisez quelqu'un, vous devez le tuer. Si vous croisez un dieu, vous devez le tuer. N'acceptez aucune excuse et ne montrez aucune pitié. Ne laissez pas nos pertes nous retenir. Continuez à avancer. Soldat, en avant !

 

Shyzen,  Souffleur de verre spécialiste qui s’acharne

actuellement à réparer la 3ème marche de l’échelle.

 

 

 

Jadis, les fenêtres ne m'intéressaient pas. Que m'importait. Je vivais parmi mes livres, mes mangas. Lorsque j'allais sur Internet, c'était pour faire des recherches ou lire des fics, aucun intérêt donc aux fenêtres puisque celles-ci, qu'elles soient réelles ou virtuelles ne me servaient pas. Et puis, je découvris MSN… Je regardais d'abords avec méfiance tout ce que cela apportait et puis… ma méfiance s'envola. Je me découvris des amis, le plaisir des discussions animées, des délires complets, des débats… Mais voila, parfois, on fait quelque chose d'autre en même temps et la fenêtre qui nous réunis aux êtres chers se désactive. Ce sentiment de perte qui vous serre le cœur lorsque l'on s'en rend compte est douloureux. Alors qu'il est possible d'éviter un tel malheur ! Les fenêtres NE doivent PAS finir désactivée !! Oeuvrons tous pour leur survie ! Faites part de vos moindres sentiments ! de vos moindres gestes ! Chantez si vous le souhaitez,  tout pour ne pas perdre ces précieuses fenêtres !!!

 

Je vous le dis !! Oeuvrons à la sauvegarde des fenêtres !!

 

Témoignage de Heera, Louve qui regarde des humains se battre avec une échelle...

 

 

Je ne ferais, je pense qu’un assez court passage de mes pensées sur les fenêtres dont mes frères et sœurs loupiots ont discuté précédemment avec force arguments (ce dont je les admire d’ailleurs)

 

Bref, je tiens tout d’abord à parler de comment peuvent être perçues ces fenêtres si admirables. Parfois le vent ou même quelqu’un qui aurait osé, peuvent fermer définitivement une fenêtre. Si nous pouvons pardonner le vent, il ne saurait être question de disculper toute personne suspecte d’avoir fermé une fenêtre délibérément !! Il faut ouvrir des fenêtres pour regarder ce qui nous entoure ; il ne faut pas s’enfermer.

 

Ouvrons-nous aux autres !! Ouvrons nos fenêtres afin de discuter pleinement de nos sentiments, de nos ambitions… Bref, de nous ! Les fenêtres d’MSN permettent d’égayer notre vie en nous faisant connaître beaucoup de monde. Grâce à cela, nous ne nous ouvrons plus vers notre voisin, mais vraiment vers le monde !! Car quoi de plus simple que de parler à des gens qui vivent à quelques kilomètres de là où nous habitons !!!

 

Seulement voilà, évidemment dans tout ce bonheur de partage d’idées entre respectables personnes, il y a une ombre au tableau. Ces fenêtres sont soit fragiles, soit capricieuses ; mais comment pourrons-nous être certains ? Bref, ces fenêtres aussi peuvent se fermer et cela, fort heureusement d’un certain point de vue, pas par la force de bras d’une personne.

 

Donc comme je le disais, si les fenêtres sont fragiles, il faut les encourager pour leur donner plus de force à se garder. Et puis, si les fenêtres sont tout simplement capricieuses, il faut justement les bichonner avec soin et de parler, de parler encore et toujours.  Car si elles se ferment d’elles-mêmes, c’est que la conversation se tare, toute amitié est peut-être envolée. Alors la fenêtre capricieuse, ou même peut-être malheureuse de ne plus entendre la douce mélodie des doigts sur le clavier entre amis, s’éteint doucement, abandonnée de tous.

 

Voilà sur quoi je voulais aboutir !! Le manque de discussion nuit à la santé de la fenêtre !! Car elle s’enferme alors dans un mutisme et une dépression hors du commun qui ne saurait être toléré !!

 

Mydaya, Spécialiste Certifiée dans la Santé des Fenêtres

 

 

 

Que dire de plus ce que mes chères frères et sœurs meutistes vous ont déjà narré dans leurs précédents discours ayant pour sujet ce merveilleux objet du quotidien sans lequel nos rêves n’existeraient plus, j’ai dénommé « la fenêtre » ?

La fenêtre, merveilleuse boîte à rêve qui ne demande qu’à se remplir de nos plus intimes pensées ainsi que des plus futiles pour nous permettre de partager avec les autres, ne serait-ce qu’un simple instant le suprême bonheur d’être enfin compris et écouté, respecté et apprécié.
Oui mes amis, la fenêtre fait cela pour nous, elle accueille, nos plus profondes envies sous formes de phrases, exprimées avec force poésie et bonheur de vivre.
Mais parfois aussi, la fenêtre accueille notre désespoir et alors seulement, elle s’ouvre aux autres pour qu’ils viennent vous réconforter et vous tendre la main, dans la plus pure des intentions : celle de vous rendre service.
Car oui, mes amis ! Ne savez-vous pas que la fenêtre fait tout cela gratuitement pour vous ? Surexploitée, floodée et spoliée ! Mais parfois pire encore, pendant des heures elles sont délaissées.
 Jamais un mot de remerciement ni une petite intention ! Les fenêtres se languissent et nous appellent à l’aide.
Alors, faites un geste, écrivez pour que les fenêtres ne s’éteignent pas et dites lui merci sans hésiter, pour qu’elles sachent qu’on les aime et qu’on pense à elle.

 

Kyon chan, psychologue syndiquée au service des fenêtres. 

 

Ouais ben moi j’ai remarqué en fait une sérieuse baisse de qualité dans l’ouvrage, et ce depuis quelques temps. Alors je vous en prie, pour des gens qui, comme moi, sont des énormes cons sommateurs de fenêtre, faites un effort, préservez-les. Vous ne savez pas ce qu’il peut être frustrant de rater un saut à cause du mauvais état du matériel. Si on fait SHPLOF et pas SHPLAF, c’est à coup sûr en grande partie à cause d’une mauvaise conservation prolongée due à l’humidité ambiante et à la maltraitance innée de certains endroits et de certaines personnes envers le magnifique chef d’oeuvre esthétique et utilitaire que représente une fenêtre. Alors pour les grands sportifs que vous et moi nous sommes, pensez que la performance réside aussi (et surtout) dans du bon matériel : par des gestes simples, sauvez les fenêtres. (que je puisse encore m’exploser un peu, voyez ?)

 

                                           Tichmall, triple champion de la région du Bridonnou de saut par la fenêtre.


23:09 Écrit par Yuki | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

27/08/2004

Votez!!

Election du meilleur bisho de Naruto !
A choisir entre Shikamaru, Naruto, Sasuke ou Kabuto !
 
*MESSAGE SUBLIMINAL* votez kabuto*FIN DU MESSAGE SUBLIMINAL*
 
pour voter, il faut s'inscrire à la yaoi ML de naruto de coupine Elea. *admiration totale*
 
http://fr.groups.yahoo.com/group/narutoYML/

22:29 Écrit par Yuki | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

rester calme est la clef....

En plein pendant ma béta que décide de faire mon ordi? Il plante!
Dites moi que je rêve! j'avais passé une demi-heure déjà sur ce screugneugneu de texte à la manque (évitons toute vulgarité) et pouf..
T_T Georges mourra, il MOURRA!
 
J'ai sorti le dico de philo aujourd'hui... ça me fait toujours ça quand j'ai des envies suicidaires... Rubrique Mort... Il semblerait que la Mort fasse partie intégrante de la Vie, et que c'est à force d'y penser qu'on la redoute.
 
Moui, je crois surtout qu'on redoute de ne pas être immortel.
J'aimerais pas être immortelle moi. Quel ennui! Avoir une vie qui ne se termine jamais!... Toujours avoir la possibilité de remettre les choses à plus tard, ça doit pas être amusant...
 
*ça y est chui repartie dans mon trip*
 
Ja ne...

19:06 Écrit par Yuki | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

26/08/2004

Enfin fait!!

Après deux heures de lutte acharnée contre Skybnet, le voilà!!
 
*entonne un chant*il est né le blog de yuki...*s'aperçois qu'il faudrait peut-être continuer le message*
Hem bref, aujourd'hui quoi de spécial? J'ai enfin les génériques de Jeanne et Serge! et des chevaliers du zodiaque! *bondit dans tout les sens* youpi youpi!
Ca a bercé toute mon enfance ces DA. *se repasse Lady Oscar*
*sigh*
Quand je pense que maman m'a demandé de réviser alors qu'il y a tant à faire... ^.^
Bon *se prépare psychologiquement* Vais tenter de poster le plus souvent possible.
 
*ma conscience rigole sous cape*
 
Voilà mon avatar de ce soir.
 

21:35 Écrit par Yuki | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |